#396






Commentaires

  1. Ciel ! Nous sommes le 22 septembre !
    La vie d'un immeuble. Un fils qui occupe l'appartement de ses parents. Il ne veut pas grandir : tu n'as plus l'âge de jouer ! Il faut être sérieux maintenant ; trouver un travail et rentrer dans le rang ! Ben non pas envie ! :)
    Et la dernière photo... Je verrai bien à gauche la voisine du dessous (un petit air de ressemblance) contrariée par l'eau qui continue de dégouliner de son plafond malgré la salle de bain toute refaite de l'appartement du dessus... Et le personnage de droite serait le plombier à qui l'on dirait : assez joué, vous avez une obligation de résultat surtout au tarif de 360 euros la recherche de fuite non remboursée par les assurances... Bref mercredi 26 grand branle bas de combat et RV aux aurores dans les appartements de tous les protagonistes de l'histoire.
    Quelle mouche a piqué les concepteurs d'immeubles quand ils ont décidé de cacher tous les tuyaux sous les dalles plutôt que de les laisser en apparent ? Certes c'est moche mais au moins lorsqu'il y a un problème on voit d'où il vient !
    Je crois que je crois que ce n'est pas encore que je vais réintégrer mon appartement... qui va peut être être désormais traversé par des tuyaux apparents moches ! Parfois on ne voit pas la fin des problèmes qui s'accumulent ... et il faut s'accrocher en attendant un mieux :) Relativisons, personne ne vit dans la rue dans cette histoire :) C'était la petite histoire du 23.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je crois, et j'en suis même certaine ! :)
      Bonne soirée Roger ! Au sec !

      Supprimer
    2. Etats d'âme du 27 et 28 : devrait-on mettre ces menottes aux poignets du plombier ?... qui affirme qu'il avait vérifié l'état de la tuyauterie après sa première intervention.
      Découverte d'une soit disant nouvelle fuite (recherche de fuite une nouvelle fois facturée...). Il faut de nouveau casser une partie de la douche refaite à neuf par un carreleur... et mettre des tuyaux apparents dit-il. Assureur aux abonnés absents même entre agences : "vous avez été coupé... bip bip... attente... tapez 1, tapez 2, tapez 3..." échec pour joindre un humain. Mail envoyé de l'agence de proximité demandant à leur service gestion sinistres de me recontacter en urgence. Toujours pas de réponse.... Y aura-t-il une nouvelle expertise, contre expertise ??? Attente du nouveau devis du plombier (ancien devis 2400 euros...).

      Supprimer
    3. Comme par hasard je suis en train de lire "Le facteur sonne toujours deux fois" de James M. Cain. Une histoire sordide dans laquelle deux amants mettent au point le crime parfait pour tuer le mari : Cora, sa femme, doit l’assommer pendant qu'il prend son bain et le noyer pendant qu'il est inconscient.
      Mais ça ne se passe pas comme prévu ! :) A cause d'un chat qui après être monté à une échelle s'électrocute et coupe donc le courant dans la maison !
      Cora raconte aux policiers qui doutent de sa version des faits (pendant que le mari est à l'hôpital) :
      "J'étais entrée dans la salle de bain pour prendre une serviette quand la lumière s'est éteinte d'un seul coup. Et alors, j'ai entendu mon mari tomber (alors qu'elle l'a frappé à la tête avec un sac contenant des boulons !) ; il a fait un bruit terrible. Il était debout, prêt à passer sous la douche. Je lui ai parlé, mais il n'a pas répondu... il faisait si noir, je ne voyais rien du tout, et je ne sais pas ce qui est arrivé. J'ai cru qu'il s'était électrocuté ou quelque chose comme ça. Alors Franck (l'amant) m'a entendu crier, il est monté, il a redressé mon mari, puis j'ai téléphoné pour avoir une ambulance, et je ne sais pas ce que j'aurai fait s'ils n'étaient pas arrivés aussi vite qu'ils ont fait.
      .........
      .........
      Franck raconte (en revenant de l'hôpital) :
      Quand nous avons atteint la maison, il faisait encore nuit. Je n'avais pas eu le temps de remettre les plombs, mais comme j'allais entrer, l'agent m'a dépassé.
      - Je voudrais voir un peu ces plombs, mon garçon !
      - Moi aussi.
      Nous sommes entrés tous les trois et il a allumé une lampe électrique. Immédiatement il s'est mis à rigoler et il s'est arrêté. Le chat était là, couché, les quatre pattes en l'air.
      - Mince alors ! Ça l'a tué d'un seul coup.
      Il a levé son jet lumineux vers le toit du porche et le long de l'escabeau.
      - C'est ça, c'est bien ça. Rappelez-vous, il a grimpé là-haut, marché sur la boîte où étaient les plombs et ça l'a tué raide.
      ............
      ............
      Nous ne nous sommes occupés ni du chat, ni des plombs, ni d'autre chose. Nous nous sommes fourrés au lit, et Cora s'est détendue. Elle a pleuré, puis elle a été secouée d'un frisson qui la faisait trembler toute, et il m'a fallu presque deux heures pour la calmer. Elle est restée un long moment dans mes bras, puis nous avons parlé.
      - Jamais plus Franck.
      - Tu as raison. Jamais plus.
      - Nous étions fous, ce n'est pas possible, absolument fous.
      -Et c'est une sacrée veine d'en être sortis comme ça !
      - C'était ma faute.
      - C'était la mienne aussi.
      - Non, c'était ma faute. C'est moi qui ai pensé à ça. Tu ne voulais pas. La prochaine fois, je t'écouterai. Franck, tu es chic. Tu n'es pas stupide comme moi.
      - Mais il n'y aura pas de "prochaine fois".
      - C'est vrai. Jamais plus.
      - C'est égal, s'en tirer comme ça ! Ils auraient pu deviner. Ils devinent toujours. Ils ont tellement l'habitude. Rappelle-toi comme le flic a tout de suite senti que quelque chose n'allait pas. J'en ai eu froid dans le dos. Dès qu'il m'a vu devant la maison, il a pigé. Alors, tu penses, comment aurions nous fait croire ce que nous voulions si le Grec (le mari) avait claqué ?
      - Au fond, Franck, je ne suis pas une vraie garce !
      ______________________________
      Qui veut prendre un bain ?!!!! :) :) :)

      Supprimer
    4. Ce jour 3ème recherche de fuite par une société spécialisée mandatée par l'expert de l'assurance : injection de gaz dans les canalisations, produits colorants etc... Conclusion, ce serait le carreleur qui n'aurait pas mis d'étanchéité sur les parois de douche... Murs imbibés d'eau entre 70 et 80% ! Il n'y a plus qu'à mettre l'appartement dans l'autre sens pour que ça s'égoutte ! :) M'enfoum'en tape, je suis toujours à Zéroland avec Octave qui ronronne sur les genoux et c'est génial :) Les avantages de la vie à Zéroland c'est 0 dépense, aucune tentation car pas de boutiques, pas de casseurs, la tranquillité. De moins en moins envie de retourner à la civilisation... Juste une séance de cinéma en ville de temps en temps et un passage à la médiathèque. Les moins : l'humidité, le froid, le vent que l'on ressent plus qu'en vivant en ville. A Zéroland on retrouve le rythme des saisons dont on est beaucoup moins conscient en vivant en ville je trouve. C'est la première fois que je passe un hiver à la campagne :) Bon, on va laisser les assureurs gérer le problème et laisser sécher les murs en attendant de prochains de salle de bain...

      Supprimer
    5. Bonsoir Roger, c'était aujourd'hui 9h30 le jour de la 5ème expertise avec tous les protagonistes. Sauf que le plombier est bien venu mais personne d'autre. Je descends chez la voisine pour récupérer tout ce beau monde. Elle partait et me dit : vous n'êtes pas au courant ? Réunion reportée au 29 juillet 😁😮. Personne ne nous avait prevenus.... Quand ça veut pas, ça veut pas ! 😎 plus c'est pire, plus je m'en fou !
      En plus voiture qui ne démarre pas, garantie constructeur, dépanneur, batterie foutue à changer, voiture emmenée par le dépanneur sur un gros camion, gros orage de grêle dans la foulée... Je ne sais pas dans quel état je vais la retrouver cette voiture... Il paraît que l'assurance constructeur me paie un taxi pour aller la récupérer...
      Il y a des jours comme ça ! 🙂
      Bon, il y a eu aussi beaucoup de pluie ce soir, ça c'est la bonne nouvelle ! Bonne soirée Roger 🙂

      Supprimer
    6. Sans haine ni violence, très proches de la grande délinquance !... On met les menottes à qui aujourd'hui ?
      Bonsoir Roger, je crois qu'aujourd'hui c'était ma 6ème réunion d'experts pour ma SDBain... Ça a commencé fort : l' expert de mon assurance(qui est sympa par ailleurs) téléphone en disant qu'il était pris dans un contrôle de police et qu'il aurait 20 minutes de retard !
      Mes pensées : pourvu qu'on ne lui saisisse pas sa voiture et qu'il doive venir à pieds de Clermont-Ferrand !
      Pensées de la voisine : pourvu qu'il ne soit pas "bourré" et qu'on le laisse venir jusqu'ici !
      L'expert de la copropriété fut odieux, un sosie de François Hollande ! Il a décrété d'emblée sans connaître l'historique du dossier que ça ne concernait pas son assurance et que tout les dommages étaient d'ordre privé. Ben voyons !... Un crétin fini...
      Bref après discussion, il a baissé d'un ton. Tout ce petit monde s'en tire très bien : ce n'est la faute de personne si ce n'est du carreleur sans assurance décennale ! Ils me disent que je peux faire une action contre lui, que ça prendra 2 ans et qu'il n'est pas forcément solvable. En plus j'ai appris qu'il était gravement malade... Le plombier aussi est malade.
      Ils me disent que refaire les joints devrait suffire. Je leur explique alors qu'aucun carreleur digne de ce nom n'acceptera ce genre de travail pourri sur des malfaçons et que les fuites recommenceront à plus ou moins long terme. Ils me certifient que le plombier refera les joints. Je leur demande de l'appeler eux mêmes pour lui demander ! Bien entendu refus catégorique du plombier qui dit qu'il ne touchera pas au travail de quelqu'un d'autre. Pas fou ! Donc seule solution pérenne pour moi, refaire faire une douche et son carrelage avec une autre conception et une étanchéité sous bac à mes frais... Mon expert n'accepte que de me rembourser 75 % du devis du plâtrier...
      Ils s'en sortent très bien les assureurs.
      La voisine m'a dit que chez elle les experts avaient sous estimé les dégâts et qu'elle demanderait une contre-expertise.
      Il n'est pas beau le monde ?
      Pour être positive, disons que ce fut une journée de déblocage de situations. Je pourrai donc enfin réintégrer bientôt mon chez moi de temps en temps ! En plus j'ai la fibre en forêt depuis aujourd'hui :-) C'est bien ça ! :-)



      Supprimer
  2. C'est coloré et tonique. On dirait des dessins de BD en grand format!
    Bonne soirée Roger,
    Mo

    RépondreSupprimer
  3. Le personnage de la dernière photo pourrait représenter un membre de la Police de la moralité et de la vertu : mademoiselle il est interdit de regarder par la fenêtre sans être couverte.
    Ou un contrôleur fiscal, pourquoi pas ?
    Mon rv du 26 vient de se transformer en rv du 27 ! 😀🕗

    RépondreSupprimer
  4. Mais bien sûr, sur la 3ème photo la femme au nez pointu porte un masque ! :-)
    Petit point sur l'avancée... de mes travaux de SDBain : et bien ce n'est toujours pas fini !!! Ca a failli "le faire" la semaine avant le confinement. Un nouveau plombier compétent et un carreleur sérieux qui se sont bien entendus pour travailler ensemble. Le plombier a découvert que le tuyau d'évacuation des eaux était fendu ce que l'ancien plombier n'avait pas remarqué... La cause de la fuite était enfin trouvée.
    Bref entente parfaite, le carreleur a terminé et le plombier devait terminer son travail le jour du confinement. Il n'est jamais venu. Donc SDB toujours inutilisable, pas d'eau. L'ancienne paroi de douche abandonnée par lui dans l'entrée devant les ascenseurs est tombée ; 15 kg de verre en morceaux éparpillés partout parait-il ! :-)
    Et aujourd'hui au tel il me dit que le carreleur doit lui remettre mes clés (qu'il avait conservées) et qu'il va pouvoir revenir pour terminer. Il m'a fait comprendre qu'il préférerait être seul à cause du Covid... Moi je veux être là ce jour là. Il a fallu que je le rassure en lui disant que je mettrais un masque ! Hallucinant, j'aurai tout eu avec cette SDB ! Croisons les doigts ! C'est tellement n'importe quoi cette histoire que ça semble irréel... Patience :-)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire