#271


[recherche d'anti-gravité]

Commentaires

  1. J'aime beaucoup cette photo à la fois apaisante et apaisée. Ces cercles ou sphères ; certains parleraient d'orbs, de gouttes d'eau sur l'objectif ou bien même de grains de poussières...
    Je ne sais pas qui est la personne placée la tête en bas, elle semble jeune sur la photo.
    Cette photo me rappelle le cimetière marin de Varengeville-sur-mer près de Dieppe :

    http://www.routard.com/images_contenu/communaute/Photos/publi/128/pt127836.jpg

    http://www.routard.com/images_contenu/communaute/Photos/publi/128/pt127886.jpg

    ainsi que les falaises du Tréport (toujours près de Dieppe en Normandie) :

    http://www.hoteldecalais.fr/pages/avisiter/hoteldecalais-letreport-falaises1.jpg

    Je visite souvent les cimetières lorsque je découvre des régions, certains sont magnifiques et très agréables.

    Biche

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Roger,

    Ces falaises me rappellent mon enfance dans le Pas-de-Calais mais je n'ai jamais testé la gravité ni depuis l'anti-gravité...
    Bon reste de dimanche,
    Mo

    RépondreSupprimer
  3. c'est trop beau !!!
    un p'tit coin coin de paradis sur terre ...
    sautiller de rocher en rocher et plonger !
    j'ai mes sandales à ressorts pour rebondir en roulé boulé et ma combinaison de femme grenouille, ouais , ouais !!!

    RépondreSupprimer
  4. tu as la tête à l'envers toi aussi ...

    RépondreSupprimer
  5. Pendant mon court séjour à Dieppe, j'avais emmené le roman "Adélaïde" de Marie Laberge dans mes bagages. C'est le tome 2 de la trilogie Le goût du bonheur : Gabrielle-Adelaîde-Florent.
    "Adelaïde" commence en 1942. Encore une coïncidence synchronicité : j'ai découvert que j'en étais exactement au passage où l'on évoque le débarquement des canadiens à Dieppe en 1942 : un cuisant échec avec d'énormes pertes humaines. Moi qui suis archi nulle en histoire, je ne savais absolument rien de tout ça. Je l'ai appris dans le livre puis en voyant une sculpture représentant une feuille d'érable (emblème canadien) le long de la plage de Dieppe. Et encore plus étonnant, le soir même, dans un restaurant nous échangeons quelques mots avec un homme qui nous dit qu'il était canadien, qu'il était venu à Dieppe pour voir aussi le cimetière militaire canadien (lui connaissait l'histoire de ce débarquement) et qu'il repartait le lendemain pour Vancouver...
    Je ne pense pas que beaucoup de romans traitent du débarquement canadien à Dieppe en 1942. C'était encore un choix de livre au "hasard". Je ne crois plus au hasard d'ailleurs ! :)
    Bonne soirée Explorateur !

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Roger, il y a quelques mois en rêve, une jeune fille m'a montrée une scène. Elle souffrait d'une maladie du sang ; une leucémie sans doute. Et allait récupérer des résultats d'analyse de sang (numération formule sanguine je pense) ; là dans cette salle d'hôpital ou ce laboratoire d'analyses on lui a dit qu'elle n'avait pas assez d'argent dans son porte- monnaie pour récupérer les résultats et qu'il fallait qu'elle revienne avec un peu plus d'argent. Il n'y avait pas de carte vitale à cette époque.
    Je précise qu'en me montrant cette scène elle semblait tout à fait sereine dr'((((((((
    PS : c'est Octave qui vient de mettre son grain de sel en s’asseyant sur le clavier ; impossible à déloger ! :) Dr Octave ?! :)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire